Accueil > Enquêtes > Calcul du taux moyen d’occupation des postes informatiques

Calcul du taux moyen d’occupation des postes informatiques

(Ce post  concourt pour le prix du Titre de billet le moins sexy de la biblioblogosphère, catégorie « Je me suis endormi(e) avant de d’arriver au bout« )

stats_txoccup

Le problème est simple. La direction prise par le SCD en matière de catalogue implique un ouverture de notre système à des applications extérieures. Mon n+1 en a parlé : l’opac et le nuage 1, 2, 3, 4 , Le million, le million, Aleph et Google books sont dans un bateau.

Ces webservices permettent d’enrichir notre catalogue de nouvelles fonctionnalités mais souvent, ils proposent un rebond vers le site de l’application (par exemple, les couvertures Amazon). Ce qui n’est pas sans engendrer quelques difficultés lorsqu’on dispose, comme beaucoup de BU, de postes informatiques dédiés à la recherche sur le catalogue. Ces postes bridés représentent plus de 20% de nos postes informatiques fixes.

Mais, concrétement, sont-ils utilisés ? est-il encore pertinent de mobiliser des postes uniquement pour notre catalogue ?

Pour répondre, partiellement, à ces questions nous avons donc calculé le taux d’occupation des postes informatiques, indicateur de la norme ISO 11620 « Indicateurs de performance en bibliothèque » (B.2.3.2.)

La méthode

comme le préconise la norme, on a :

  • recensé les postes concernés en éliminant les postes hors service
  • déterminé une « période de référence » : deux semaines de forte affluence du 8 au 20 décembre (éventuellement consolidées par une autre semaine en mar-avril).
  • établi un planning en tirant au sort 5 plages de relevé par jour (du lundi au samedi), une bidouille sur excel permet d’éviter les petits papiers et le chapeau
  • donné les consignes aux collègues chargés du relevé
  • recueilli les données et calculé le taux moyen par bibliothèque et par type de poste (dédié à l’OPAC ou « libre »)

Les résultats

Ma collègue NCl et moi avions parié sur les résultats. Nous estimions l’utilisation des postes OPAC à environ 40% et les postes internet à 70%. Pauvres fous que nous étions. Voici les résultats pour les 2 bibliothèques où les semaines-tests ont été réalisées :

BU Lettres, Sciences, SHS :

  • Opac : 12 %
  • Libre : 51 %

BU Droit, économie, gestion :

  • Opac : 7 %
  • Libre : 65 %

En clair, un usager de la BU de Droit a 7% de chance de tomber sur un poste Opac occupé.

Les taux d’occupation des postes libres ne sont pas réellement étonnants. 65 % semble être un chiffre assez élevé (à comparer avec d’autres établissements) mais ça s’explique par le faible nombre de postes libres dans cette BU (12 postes pour 339 places assises contre 68 pc « libres » pour 1031 places assises à la BU Lettres).

Difficile d’interpréter correctement ces chiffres en l’état. Il faudrait connaître, en plus, le taux d’équipement des étudiants en pc portable, l’activité des bureaux d’accueil, le nombre de requêtes intra muros sur l’OPAC durant la période de référence (l’illustration du début donne quelques indications), etc.

Néanmoins, la faible utilisation des postes Opac interroge. N’est-il pas possible d’envisager d’autres usages pour ces postes ?

  1. 20 janvier 2009 à 14:25

    Cela me rappelle l’expérience d’un autre Nicolas (bien connu), qui avait laissé « en rade » les OPAC pendant une semaine pour voir ce qui se passait. –> RIEN ! Pas une plainte. Il est vrai que cela se passait dans une section médecine, où l’usage du catalogue est bien moindre que dans une bibliothèque de lettres. A moins que je ne trompe…

    • Nicolas
      21 janvier 2009 à 12:34

      @Raphaële : on reconnait bien là ses méthodes d’évaluation crypto-punk !
      Les étudiants en médecine ne sont pas des étudiants comme les autres, ça ne m’étonne pas vraiment qu’ils ne consultent pas l’opac.

  2. gaelos
    20 janvier 2009 à 16:56

    « Difficile d’interpréter correctement ces chiffres en l’état. Il faudrait connaître, en plus, le taux d’équipement des étudiants en pc portable, l’activité des bureaux d’accueil, le nombre de requêtes intra muros sur l’OPAC durant la période de référence (l’illustration du début donne quelques indications), etc. »
    tu expliqueras ça dans ton prochain billet?

  3. tiphaine
    20 janvier 2009 à 18:58

    Est-il possible d’avoir accès aux applications bureautiques à partir des postes « libres » ? Ca peut gonfler le taux d’occupation de manière très nette je pense…

  4. 20 janvier 2009 à 21:22

    Plusieurs idées (sérieuses) pour les nouveaux usages, juste histoire de ne pas mettre à la benne les tables informatiques plus chères que les PC eux-mêmes😉
    – poste tchat ou « cabine téléphonique » sous skipe
    – jukebox pour récupérer les ebooks de Daniel
    – didacticiels un peu ludiques sur la bibliothèque
    – boite virtuelle à suggestion (plutôt que les urnes)
    – web tchat avec un bibliothécaire dans le cadre du service en ligne
    – application maison où défilent les nouveautés avec résumé et +

  5. NaCl
    20 janvier 2009 à 21:30

    @tiphaine Pour parler de celle que je connais (droit, éco, gestion) 12 postes donnaient accès à la bureautique + internet et un seul à l abureautique seule. Ce poste à lui tout seul fait baisser les stats sur la fréquentation des postes non-Opac et ne va pas passer la fin janvier, sans un lien vers le réseau.

    @gaelos le statisticien en chef m’a dit, devant mes velléités de faire compter aussi le nombre de portables en salle (quitte à demander quelque chose, autant demander beaucoup), que nous jouerions à ça lors de la prochaine séance. Donc patience pour des données complètes. En revanche, je suis sûre que les stats de consultaiton des OPAc sont à portée de clavier…

    • Nicolas
      20 janvier 2009 à 23:39

      @NaCl : même pas besoin d’assurer les commentaires, tu le fais à ma place🙂
      @tiphaine : petite rectification, 7 postes sur 12 disposent de la suite bureautique OpenOffice. Je ne dispose pas de données précises, mais, à mon avis, la présence de la bureautique n’influence pas beaucoup l’occupation des postes. De ce que je peux voir en service public, c’est plutôt internet qui est plébiscité.
      @gaelos : tu passes tes commandes de billets ? Le taux d’équipement des étudiants doit probablement être mesuré dans une enquête de l’université. L’activité des bureaux d’accueil, c’est un point prévu de longue date, qui prendra tout son sens dans le cadre du futur groupe Qualité Accueil. Il y a un petit outil que j’aimerais bien tester : Libstat. Le nombre de requête intra muros : Google Analytics (qu’on utilise pour l’activité de nos sites web) ne permet pas, à première vue, d’être plus précis que la ville dans la localisation de la requête, à creuser.

  6. tiphaine
    22 janvier 2009 à 12:10

    Un poste bureautique sans internet, brrr! ça me fait froid dans le dos😉
    L’installation de la bureautique sur nos postes il y’a trois ans a nettement augmenté le taux d’usage (en bib de droit également) surtout pour l’exploitation directe des bases de données et, il faut bien le dire, pour l’impression des cours, exposés, la rédaction de CV, la préparation en groupe de pwp… En fait la bureautique a chez nous « chassé » le chat, à ma grande surprise…
    Mais ce n’est qu’une constatation empirique, pas un beau tableau…
    Ca dépend beaucoup de la situation locale, cependant (nb d’ordi mis à disposition dans la fac, couverture wifi du bâtiment…)

    • Nicolas
      22 janvier 2009 à 17:09

      @thipaine : je dirais que c’est plutôt Facebook qui a chassé le chat (quoique Facebook est « aussi » du chat).

  1. 30 janvier 2009 à 10:49
  2. 17 février 2009 à 19:29
  3. 28 juin 2010 à 23:53

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :