Accueil > Libqual+ > Libqual+ – Débusquer l’étudiant là où il se cache (2)

Libqual+ – Débusquer l’étudiant là où il se cache (2)

Previously on Libqual+

Donc capter l’attention. Le message/visuel n’est pas encore prêt mais je sais OÙ on communiquera.

D’abord dans la BU, c’est le plus facile. On maîtrise l’espace, le temps et les flux. On sait qui sont les étudiants (parce qu’on a déjà réalisé une enquête de publics), où ils sont et ce qu’ils font dans les différents espaces. On sait quand ils sont disponibles pour « accueillir » ce type de message et quand ils ne le sont pas.

Ensuite hors la BU, ça se complique. Comment (mieux) utiliser les canaux de communication disponibles à l’université ?

Dans un premier temps, je me suis baladé dans les espaces de l’université. Repérer les lieux, comme un primo-entrant. Les amphis, les salles de cours, les toilettes, les distributeurs, la cafet’, le RU, l’administration, les salles informatiques, les locaux d’assoc. la salle de sport, la salle des enseignants, les labos.

Observer un intercours ou plus généralement les étudiants dans leur environnement universitaire est intéressant à plus d’un titre. On apprend beaucoup sur les mouvements des étudiants. Vers quoi se dirigent-ils ? A combien ? Où stagnent-ils ? Que regardent-ils (panneaux d’affichage libre, communications de l’administration, annonces sauvages, etc) ? Utilisent-ils plusieurs espaces durant ces moments ? Le rapide tour d’une composante m’a permis de déterminer quelques points intéressants pour l’affichage Libqual+. Une seconde visite me donnera sûrement plus d’indications. Attention je ne parle pas ici d’observation comme méthode scientifique (sociologique ou éthologique) de recueil de données, juste comme un moyen d’appréhender un peu mieux le comportement des étudiants.

Dans un second temps, j’ai fait appel au service compétent de mon université. Même si les services Communication sont plus souvent orientés relations publiques que communication interne, il est toujours bon de connaître les moyens de diffusion à notre disposition au sein de l’université. Une place visible sur le site web de l’université et sur l’ENT, l’annonce de l’enquête dans la lettre de l’université, la diffusion de l’info sur le réseau TV interne (écrans télé installés dans les composantes), ça se négocie avec la responsable communication. On peut en plus profiter de son carnet d’adresses pour élargir l’audience : magazine local étudiant, presse quotidienne régionale, diffusion publicitaire sur le réseau des transports en commun. Mais la publicité a souvent un coût à prendre en compte, tout dépend du budget et du panel de personnes à atteindre.

Catégories :Libqual+ Étiquettes : ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :